Un projet de piscine

Il existait depuis longtemps à l’athénée un grand principe, au niveau de l’éducation physique, selon lequel tout élève entrant à l’athénée devait en ressortir nageur. C’est ainsi que les trois heures d’éducation physique hebdomadaire étaient réparties en deux heures consécutives, la troisième heure étant donnée à un autre moment de la semaine; cette pratique était contraire aux prescriptions de l’Education Nationale qui prévoyait trois fois une heure de cours mais avait été admise par l’inspection car c’était la seule qui permettait d’emmener les élèves une fois par semaine au bassin de natation du Lido.

Cette volonté de faire nager les élèves de l’Athénée avait fini par susciter un projet: pourquoi l’école ne disposerait-elle pas de sa propre piscine?
Au début des années 1970, le Préfet Jonas et les professeurs d’éducation physique, Messieurs Joarlette, Crombez, Smets, Blondiaux et Luton, organisaient, entre autres, une grande fête sportive, au mois de mai, en vue de récolter des fonds, en collaboration avec l’Union des Anciens et l’Association des Parents. D’autres activités furent également mises sur pied dans le même but. Des plans furent dressés. Finalement le projet fut abandonné, les autorités de tutelle refusant cette construction de même qu’elles refuseront, peu après, de couvrir une partie de la cour, ce qui aurait permis de disposer d’une aire de sport à l’abri des intempéries. Les raisons avancées (pas de fonds privés dans un bâtiment de l’Etat ou classement des murs donnant sur la cour…) ne peuvent être vérifiées, les archives de l’Athénée, fort lacunaires, étant muettes sur ce projet de piscine ou de cour couverte.
Seul, un plan de construction d’une piscine couverte atteste de la réalité du projet mais il est lui-même anonyme et donc très vraisemblablement non « officiel».
On voit, sur ce plan, que la piscine aurait dû être construite sur la partie de la cour jouxtant les vestiaires et une petite partie du G1 (gymnastique au rez-de-chaussée). Ses dimensions la destinaient à être un bassin d’apprentissage de la natation. Il semble, mais ceci est impossible à confirmer, qu’il y eut plusieurs projets d’implantation de ce bassin, dont l’un aurait consisté à la construire sous le G1. De toute manière, la Communauté Educative de l’Athénée croyait fermement à l’aboutissement du projet; un membre de l’Association des Parents, ingénieur à la Faculté Polytechnique, en dessina les plans. Peut-être celui dont nous parlons en fait-il partie…

(Texte extrait du catalogue de l’exposition réalisée en 2000 à l’occasion du 150ème anniversaire de l’Athénée Royal de Mons).